Gavriel Lipkind – violoncelle

Gabriel Lipkind
Gabriel Lipkind

Gavriel Lipkind est un violoncelliste fascinant et dynamique sur scène mais aussi une personne d une forte créativité, curieuse et d’une grande gentillesse.

Gavriel Lipkind est né en 1977, en Israël, où il pratique le violoncelle. Il joue aujourd’hui sur un instrument unique : un Antonio Garani (Bologna 1702).

Son talent le distingue rapidement. Il est le lauréat de plus de douze grands concours internationaux de violoncelle, dont les concours Aldo Parisot en Italie, ou Paul BenHaim en Israël. Il obtient le Grand Prix Emanuel Feuermann à Berlin (prix pour la meilleure interprétation du concerto pour flûte en Ré Majeur de Mozart transcrit pour violoncelle) et le 3ème prix au Pablo Casals. A 23 ans, malgré un parcours de musicien fulgurant, Lipkind décide de se concentrer un temps à la recherche de sa musicalité. Il travaille son propre répertoire avec des compositeurs et réalise des enregistrements d une grande finesse, dont « Miniatures et Folklore » et « Single Voice Polyphony », un tremplin pour les Suites de Bach.

Ses collaborations sont déjà nombreuses. Il joue entre autres avec l’Orchestre Philharmonique d Israël, le Philharmonique de Munich, l’Orchestre Symphonique de Baltimore, le RTE Orchestre National Symphonique de Dublin en collaboration avec de grands musiciens et de grands chefs comme Zubin Mehta, Philippe Entremont, Guiseppe Sinopoli, Yehudi Menuhin, Pinchas Zukerman, Yuri Bashmet ou encore Gidon Kremer. Il se produit régulièrement à l’international, au Festival Menuhin à Gstaad, au Concertgebouw en Hollande, à l’Opéra de Frankfort en Allemagne, à Hambourg, à Boston (Havard Music Association) aux Etats-Unis, à Tokyo (Suntory Hall), en Turquie, en Serbie, en France…

Gavriel Lipkind a déjà enregistré de nombreux albums de référence :
– les 6 suites de Bach
– « Miniatures et Folklore »
– la sonate de Ligeti
– « Dialogues et Caprices »
– le concerto op.22 de S.Barber
– le concerto de Robert Schumann avec Sinfonia Varsovia et Misha Katz
– le concerto de Shostakovitch n°1 avec Sinfonia Varsovia et Wojciech Rodek
– le concerto de Saint-Saëns avec Ègalement Sinfonia Varsovia et Antony Hermus
– le concerto de Ernst V. Dohnanyi, avec le Het Gelders Orkest et Ivan Meylemans.